Face au fascisme, passons à l’Offensive !

L’Offensive appelle à manifester contre la venue d’Éric Zemmour à Lille. Rendez-vous samedi à 13h à Porte de Paris (évènement Facebook) ! Voici notre communiqué :

Ce samedi le porte étendard de l’extrême droite la plus radicale organise un meeting dans notre ville. Les fascistes les plus violents y côtoieront les idiot·es utiles manipulé·es par des décennies de propagande raciste et néo-libérale.

Alors que le capitalisme est sur le point de rendre notre planète inhabitable ; alors que des pans entiers de la population sont plongés dans la pauvreté par une poignée de milliardaires qui s’accaparent toutes les richesses et tous les pouvoirs ; alors que nos libertés les plus fondamentales sont mises à mal par un raz de marée de mesures liberticides ; Zemmour et ses amis voudraient nous faire croire que les plus grands des périls ce sont… les musulman·nes, les migrant·es et les « woke-anarcho-communistes-antifa-islamogauchistes ».

Les crises sont de plus en plus violentes. Les ultra-riches sont conscients que la colère populaire monte, inexorablement. Ils ont donc élaboré une stratégie pour la détourner : par la propagande incessante, les médias de Bolloré, de Arnault, de Drahi, de Niel ou de Křetínský créent des boucs-émissaires, imposent une ambiance digne des années 30 et font tout pour que les vrais problèmes soient mis sous le tapis.

Qu’importe si leurs usines, leur charbon, leur pétrole et leurs pesticides nous précipitent droit vers l’extinction. Qu’importe si des millions de personnes vivent dans la précarité la plus totale. Qu’importe si les hôpitaux ne sont plus en mesure de soigner correctement les malades. Qu’importe si les écoles et les universités tombent en ruine. Qu’importe si la « libération de la parole » donne des ailes aux groupuscules néo-nazis qui ratonnent impunément les arabes, les noirs, les juifs, les Rroms, les LGBT, les femmes, les militant•es de gauche et de manière plus générale toutes celles et tous ceux qui ne leurs ressemblent pas. Le principal, c’est que la classe dominante conserve ses privilèges. Leur devise n’a pas varié : « Plutôt Hitler que le Front Populaire. »

Les groupes d’extrême droite représentent une menace physique immédiate pour toutes celles et tous ceux qu’ils exècrent ou s’opposent à eux. Il est donc vital d’organiser notre auto-défense, une autodéfense de classe. Par tous les moyens nécessaires, il faut empêcher leurs meetings, chasser leurs militants de nos quartiers et les empêcher de répandre leur propagande obscurantiste.
Cependant, l’autodéfense, bien qu’indispensable, n’est pas suffisante. La montée de l’extrême droite s’explique également par le vide laissé par la gauche et par les trahisons successives des organisations s’en revendiquant (le Parti Socialiste et EELV en tête).

Lutter contre l’extrême droite, c’est avant tout ouvrir un horizon, proposer et mettre en œuvre un nouveau projet de société écologiste, égalitaire, autogestionnaire, féministe et antiraciste.
Nous avons battu en retraite pendant trop longtemps, face au fascisme : passons à l’Offensive !

L’Offensive, c’est quoi ?

L’urgence climatique et sociale est totale : pour survivre, nous devons drastiquement réduire la pollution émise par l’activité économique avant 2030. La seule chance d’y arriver est de sortir du capitalisme et de reprendre le pouvoir des mains de ceux qui s’enrichissent en détruisant la planète.

L’Offensive est une nouvelle initiative visant à répondre à cet enjeu inédit. Cet projet est porté par des personnes d’horizons divers : non-organisé•es ; membres ou ex-membres des Brigades de Solidarité Populaire, de Solidaires, de l’UCL, des Gilets Jaunes, de la CNT, du CRIME, des Action Antifascistes, de onestla.tech, de Youth for Climate, de L214 ; de travailleur•ses organisé•es en Scop et en Scic ; d’habitant•es de Lille, de Paris, de Nantes, de Bayonne, de Belgique.

L’Offensive propose un nouveau projet de société inspiré de l’écologie sociale de Murray Bookchin, du confédéralisme démocratique mis en œuvre au Rojava, de la Commune de Paris et de la révolution libertaire espagnole de 1936.

L’Offensive propose également une stratégie pour le mettre en oeuvre sans attendre : conquérir des territoires en y implantant des locaux, des ZAD, des entreprises coopératives, des maisons de quartier, des associations, des médias… Instaurer un double pouvoir afin de reprendre le contrôle de nos quotidiens et d’instaurer par la lutte un rapport de force avec l’État et les capitalistes. Faire croître cet écosystème de structures confédérées, cet embryon de la société future, jusqu’à supplanter les institutions du vieux monde à l’agonie.

A Lille, l’Offensive a démarré ! Un grand local qui servira de camp de base pour notre implantation va être ouvert dans les prochains mois et des coopératives ont d’or et déjà rejoint l’initiative. Si le projet vous intéresse, contactez-nous !

Retrouver une présentation détaillée de l’Offensive sur notre site web.

Partager l'article

Qui sont les criminels climatiques ? Cent entreprises sont responsables de 70 % des émissions globales de gaz à effet de serre. Rendez vous samedi

Lire la suite »

L’Offensive est une organisation d’un nouveau genre qui défend un projet de société radical, à même de faire face aux crises écologiques et sociales toujours

Lire la suite »

Les contours de la réforme des retraites doivent finalement être annoncés par la première ministre le 10 janvier après un report de quatre semaines. Ce

Lire la suite »

Ce matin un terroriste d’extrême-droite a attaqué le Centre Culturel Kurde de Paris où se réunit notamment le Conseil démocratique kurde en France. 3 militant·es

Lire la suite »

2 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *